Monsieur le Président,

Cher(e) s collègues,

 

 

Avec ce rapport, Marseille Provence Métropole traduit concrètement sa volonté de participer à l’émergence d’une métropole de la connaissance et de l’innovation.

Nous la soutenons d’autant plus que la réalité des objectifs du Plan Campus et de son financement pose de sérieuses questions.

 

  1. D’abord vis-à-vis du choix du Gouvernement. N’entretenons pas la confusion : seul le Campus de Luminy est éligible à la dotation en capital de l‘Etat ; pas celui de St-Jérôme/Château Gombert. Il faudra nous expliquer comment la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche peut défendre à l’antenne de Radio France la nécessaire complémentarité des disciplines universitaires comme condition d’émergence d’un pôle universitaire et d’innovation technologique mondialement reconnu et ignorer pour Marseille le 3/4 des centres universitaires et de recherche situés au Centre Ville, en particulier St-Charles, Médecine à St-Pierre et à St-Jérôme et Château Gombert ?

 

On va tout droit vers une université concurrentielle et à plusieurs vitesses.

Et ce choix est encore plus clair avec les dernières annonces de redistribution du grand emprunt national auprès des marchés financiers.

 

Non seulement on introduit la concurrence entre les 8 ou 10 pôles nationaux sélectionnés et le reste des centres universitaires de la France, mais aussi à l’intérieur même de ces pôles comme celui d’Aix-Marseille.

Il nous semble que nos collectivités devraient exiger clairement et avec plus de détermination la reconnaissance en acte, de cette richesse pluridisciplinaire.

C’est de ce point de vue que nos portons appréciation de cet engagement de Marseille Provence Métropole sur la base de ses compétences et non pour participer à une logique de financiarisation par un apport direct à la dotation en capital.

Car la financiarisation c’est la voie ouverte à la mise en concurrence et à une forme de privatisation de l’université par le recours aux Partenariats Public-Privé. Alors que le service public, le Partenariat Public-Public et la coopération doivent être les fondements de l’union des trois universités d’Aix-Marseille et d’un accès plus démocratique à la connaissance, la formation et à la recherche.

 

  1. Il est beaucoup question d’attractivité de nos pôles universitaires. Bien. Mais qui dit attractivité dit nouveaux arrivants. Peut-on nous dire où ils seront logés ? Il y a déjà plus de 40.000 étudiants sur Marseille. La plupart d’entre eux ne trouvent pas à se loger dans des conditions raisonnables et accessibles à tous. Et le bilan annuel du PLH se passe de commentaires : on a agréé et financé la construction de 108 logements étudiants.

Il faut donc produire un énorme effort de construction de logements étudiants accessibles. C’est la responsabilité de l’Etat. Soit nous n’avons pas les bons documents, soit la réalité de cet effort se résume pour Marseille à 12,5 Millions d’euros pour une réhabilitation sur Luminy (contre 30,4 M€ pour Aix-en-Provence).

 

  1. Enfin, troisième remarque qui interpelle plus directement nos propres choix. L’essentiel des 164 M€ de MPM va être affecté au développement de deux TCSP. Nous soutenons totalement cet effort. Cela va sans dire.

Pour autant, le choix du Bus à Haut Niveau de Service dans les deux cas est-il le plus pertinent ? Ca peut l’être dans le cas de la ligne Castellane/Luminy pour éviter une nouvelle rupture de charge entre la sortie du Métro et le campus – si toutefois les études de faisabilité urbaine et financière écartent un autre choix.

Mais c’est moins sûr pour la liaison vers le technopôle de Château Gombert. Tout simplement parce qu’il est à portée de main du dépôt actuel du Métro à La Rose ; que les réservations sont faites pour le prolonger et qu’il est aérien, donc nettement moins cher à réaliser et plus durable au sens économique, social et environnemental, en matière d’investissement structurant.

 

Sous réserve de ces trois remarques, nous voterons Pour la participation de MPM qui nous est proposée dans ce rapport.

 

Frédéric DUTOIT

Plan Campus