CONSEIL DE TERRITOIRE
SÉANCE DU JEUDI 13 OCTOBRE 2016

 

Monsieur le Président,

 

Même s’il n’y a pas de vote sur ces synthèses des rapports annuels des DSP parkings, je voudrais cependant faire deux remarques.

Première remarque de forme :

Ces synthèses établies par les services de la métropole devraient être accompagnées à chaque fois d’une pièce annexe qu’est le Rapport Annuel d’Activité du délégataire (le RAD).

Constatons que ce n’est pas le cas. Ce qui ne permet pas d’avoir une analyse plus fine et globale des tarifications existantes et des fréquentations par période de la journée et de la nuit.

Et cela rejoint la deuxième remarque que nous voudrions faire sur le fond concernant Marseille :

Un constat se dégage des synthèses d’activités : 10 parkings du Centre Ville de Marseille sur 19 sont en baisse de fréquentation horaire et 5 d’entre le sont aussi pour les abonnés.

Cette baisse peut aller jusqu’à 37,7% pour le parking Espercieux (aux Docks), qui est concurrencé aujourd’hui par le parking privé des Terrasses du Port.

Il y a certainement plusieurs autres causes qui peuvent expliquer ces tendances à la baisse, dont, pourquoi pas, celle d’un meilleur report modal sur les TC pour se déplacer en ville.

Raison de plus pour reposer la question :

Où est l’utilité de construire un vingtième parking de 500 places dans ce périmètre du Centre Ville (Parking Longchamp-Casini) qui va coûter 8 M€ au moins à la Métropole, au moment où l’argent se fait rare ?

Monsieur Bruno GILLES a cru nous faire ici et en conseil métropolitain une démonstration de l’utilité de ce parking.

Je passe sur les contres vérités qu’il a pu dire concernant un soi disant soutien unanime pour ce projet en 2006 – je tiens à votre disposition le PV de la séance où nous avons, avec d’autres à gauche, contesté et voté Contre.

Mais au-delà des effets polémiques qu’il affectionne, le problème est que son raisonnement est daté : Il a 10 ans !

Avant que le PDU affirme encore plus nettement la volonté de réduire l’accés au Centre Ville en voiture pour le reporter sur d’autres modes, dont les TC.

Et avant que cela commence à donner des premiers résultats.

Or je rappelle que ce projet n’est pas du tout un parking relais et pas non plus un parking à vocation résidants vu la grille tarifaire envisagée.

Voila pourquoi nous reposons la question de son abandon sous cette forme surdimentionnée,

Pour s’orienter sur deux autres priorités :

 

  • Œ Optimiser les parkings existants par la renégociation avec les délégataires de tarifications résidents beaucoup plus accessibles (autour de 50€)
  •  Investir les 8M€ sur de nouveaux parkings relais RTM pour favoriser le transfert modal vers les TC.

 

Christian PELLICANI

 

Rapports d’Activités 2015 des DSP parkings Marseille
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *