C’est la première question à laquelle nous devrons répondre dans les prochaines semaines. Rappelons que ce n’est pas de gaieté de cœur que nous accueillons cette Métropole qui nous a été imposée par le gouvernement. Pour autant nous allons tout faire pour que cette nouvelle structure ne soit pas celle d’une poignée de spécialistes ou d’experts aggravant la présidentialisation des pouvoirs, mais celle de décisions concertées, d’une implication citoyenne, d’un fonctionnement démocratique où les élu-e-s de tous les territoires débattront et décideront.

Avec nos propositions, nos projets de coopération, nos valeurs pour répondre aux besoins des populations, nous porterons une alternative à l’austérité que l’on veut nous imposer. Oui nous comptons bien peser sur les décisions, car dans tous les domaines il y aura des choix cruciaux à faire. Nous n’abandonnons pas non plus l’idée que l’intervention financière de l’Etat est incontournable à l’image de ce qui se fait ailleurs.

Pour toutes ces raisons le groupe Pour un Territoire Solidaire participera à la création d’un groupe dans la prochaine assemblée métropolitaine pour rassembler le plus largement possible des élu-e-s représentants tous les territoires.

Bien entendu nous continuerons à porter nos propositions au niveau des conseils de territoire qui pourraient avoir encore pour quelques années un rôle non négligeable.

 

Michel ILLAC

Président du groupe Pour un Territoire Solidaire

Quel fonctionnement pour la future Métropole ?
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *