La loi impose une métropole en 2016. Nous ne l’avons pas choisie.
Mais il est un sujet qui ne fait plus débat : l’organisation d’un réseau de transport métropolitain. C’est vital pour les mobilités, le développement économique et écologique de ce territoire.
Cela nécessite une programmation d’investissement sur la durée et les budgets actuels, même en les additionnant, n’y suffi ront pas. Il faudra faire des choix et surtout trouver de nouvelles ressources.

D’abord en rappelant le gouvernement à ses responsabilités et ses engagements depuis 2013, envers la deuxième ville de France.

Ensuite, nous mettons en débat trois propositions pour les verser dans la corbeille métropolitaine.

  1. Puisque le gouvernement nous veut métropole de premier rang, qu’il nous autorise à disposer du même taux de Versement Transport que Paris et le département des Hauts de Seine, soit 2,7 contre 2 actuellement. Rien que pour le territoire de MPM c’est un accroissement possible des recettes de 58 M d’euros par an.
  2. A l’instar du « Grand Paris Express » nous pourrions créer un fonds d’équipement du transport métropolitain, alimenté sur au moins 20 ans d’une participation annuelle prélevée sur l’immobilier bureaux-commerces-activités.La chambre de commerce et l’union patronale ont suffi samment déclaré leur adhésion à la métropole pour ne pas refuser ces participations qui rétabliraient plus d’équité fiscale entre les ménages et le monde économique.
  3. Elargir le champ des mutualisations. Un exemple : Il faut renouveler les rames du métro à bout d’usage. Montant estimé : 527 Millions d’euros. Or, le Grand Lyon s’engage comme nous dans cette opération, avec un métro roulant lui aussi sur pneumatique. Il est clair qu’une mutualisation de la commande ne peut que générer des économies non négligeables.

Michel ILLAC, Président du groupe Pour un Territoire Solidaire

Des propositions pour financer les transports métropolitains
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *