CONSEIL DE LA MÉTROPOLE
SÉANCE DU JEUDI 14 DÉCEMBRE 2017

 

Monsieur le Président,

Cher(e)s collègues,

 

La raison commande de retirer ce rapport et les rapports 88 à 91 concernant les personnels de notre métropole.

D’abord parce qu‘on ne peut pas construire l’action publique métropolitaine sans l’engagement de ses 7400 agents.

Or leurs organisations syndicales représentatives viennent de rejeter majoritairement ou unanimement ces 5 rapports en comité technique d’hier.

Je ne vais pas rentrer dans le détail de leurs positions et leurs propositions, mais elles considèrent que celles de l’administration générale ne correspondent pas aux besoins des personnels pour nous épauler dans la mise en œuvre de l’action publique métropolitaine. Pour cause d’insuffisance de dialogue social.

Et ces représentants du personnel font la proposition de reporter les décisions pour prendre le temps d’ouvrir enfin un vrai dialogue social.

Nous partageons cette préoccupation, car il n’y a pas urgence.

De la même manière que nous allons décider d’approuver 92 conventions de gestion pour reporter les transferts de compétences d’ici la fin de l’année 2018, nous pouvons le faire pour l’harmonisation des temps de travail et de repos, des régimes indemnitaires, des œuvres sociales et autres prestations.

Ce qui a fonctionné depuis le 1° Janvier 2016, peut continuer à fonctionner provisoirement, afin de trouver en commun les meilleures solutions et non les imposer administrativement aux personnels et – il faut le dire – aux élu-e-s de la métropole et des conseils de territoire.

Et c’est la deuxième raison pour motiver ce report : en adoptant le Pacte de Gestion Financier et Fiscal – adoption que vous avez souhaitée unanime – on a adopté la décision de créer une commission de travail spécifique sur les questions d’harmonisation concernant les personnels.

A notre connaissance, cette décision est restée sans suite – ou alors cette commission spéciale a été décidée en petit comité, sans retour d’information vers la commission fonctionnement.

Il n’est donc pas étonnant que les élu-e-s et encore plus des présidents de territoire au premier chef concernés, expriment cette absence de transparence et de co-construction des propositions.

Face à cette situation qui risque d’installer durablement la métropole dans le conflit social et la défiance, nous pensons sage de retirer ces 5 délibérations.

Sinon nous voterons Contre.

 

Marc POGGIALE

Personnels Métropole
Étiqueté avec :    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *