CONSEIL DE LA MÉTROPOLE
SÉANCE DU JEUDI 14 DÉCEMBRE 2017

 

 

Monsieur le Président,

Cher(e)s collègues,

 

Je voudrais soulever trois éléments qui intéressent l’ensemble de la Métropole pour pouvoir prendre une décision.

1° élément : Ce projet de tramway Marseillais était bien inscrit dans la déclaration d’utilité publique, mais c’était il y a 13 ans. Deux mandatures plus tard et alors que les conditions d’une réalisation ont complètement changé, il ressort des cartons sans avoir fait l’objet d’aucune information et aucun débat au conseil municipal de Marseille et au conseil des arrondissements où il doit être réalisé et dont je suis un élu.

Autrement dit, il n’est pas le résultat d’un choix de la majorité municipale sur une opposition, même pour avis, sinon on le retrouverait dans les attendus du rapport.

C’est ici, au Conseil de la Métropole que les 240 élu-e-s des 92 communes vont avoir à décider un positionnement majoritaire ou non.

C’est en partie normal puisque la compétence et le financement relèvent de la Métropole, mais, chacun en conviendra, ça l’est nettement moins sous l’aspect de la vie démocratique.

2° élément : Le tracé du tramway a bien été modifié en 2008, à la demande du Maire de Marseille, pour aller vers la place Castellane plutôt que vers le 4 Septembre.

De surcroît, ce projet n’a plus été retenu par le Plan de Déplacements Urbains sur la période 2013-2023, pour cause de semi-piétonisation du Vieux-Port qui renforçait l’axe 4 septembre–Corse-Corderie comme voie d’accès aux tunnels du Vieux Port. Ce qui rend très difficile la cohabitation et les croisements avec un Tramway.

Par contre, il était question d’ouvrir une étude, pour savoir à l’horizon 2033, qui, d’un tramway ou d’un métro était techniquement le mieux à même de desservir ces quartiers en collines, au même titre que les études pour la jonction des tramways de Marseille et du pays d’Aubagne, ainsi que la desserte en métro de l’Hôpital Nord…

Où est cette étude ?

3° élément : Approuver maintenant ce projet, c’est ouvrir une dépense d’investissement d’au moins 75 M€, alors que nous sommes incapables de dire si c’est la bonne solution de Transport en Commun en Site Propre et que nous arrivons tout juste à provisionner plus de 85 M€ pour les transports de toute la métropole.

A force de multiplier les projets on s’éloigne des priorités, telles qu’elles ont été adoptées sur la base du PDU de 2013 et qui fait loi jusqu’en 2023.

Je rappelle ces priorités pour nos collègues du Conseil :

1° priorité : Celle des prolongements vers le Nord et vers le Sud de la 3° ligne de tramway Arenc-Place Castellane.

Soit 11 à 13 kms de prolongement permettant une grande transversale de mobilité et un prévisionnel d’au moins 430 M€ – valeur 2015.

2° priorité : Celle du prolongement du métro vers le sud-est marseillais, de Dromel à Saint loup. Soit plus de 4 Kms et un prévisionnel avoisinant les 600 M€.

Quatre ans après ces décisions, ces deux priorités représentant 15 à 18 kms de TCSP pour un investissement qui avoisine le milliard d’euro, n’ont toujours pas vu un début de réalisation.

Alors soyons un peu sérieux. Tous les projets de Transports en Site Propre sont évidemment les bienvenus. A condition qu’ils soient réellement réalisables.

Au moment où nous lançons l’élaboration du PDU métropolitain, qui va s’appuyer sur les PDU existants, il est totalement prématuré de modifier les réponses à ces deux données techniques et financières.

C’est la raison pour laquelle nous n’approuvons pas ce rapport.

 

Christian PELLICANI

 

Extension du Tramway de la rue de Rome vers la Place du 4 Septembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *