CONSEIL DE LA MÉTROPOLE
SÉANCE DU JEUDI 28 MARS 2019

 

Madame La Présidente,

Cher(e)s Collègues,

 

En réalité le rapport abroge la délibération de Décembre mais pour la reprendre en la réorganisant et avec quelques précisions.

Donc on est toujours sur un transfert de 77 compétences déléguées au Bureau.

Autrement dit, on est sur un mouvement de resserrement du centre de décision et de débat.

Ce qui pose une vraie question de démocratie et de gouvernance.

Lors du premier vote en Décembre, la plupart des conseillers métropolitains n’ont peut-être pas vu les conséquences des délégations de compétences que le Conseil a transférées au Bureau de la métropole.

Depuis c’est clair.

Il y a deux ou trois fois plus de rapports en Bureau qu’en Conseil.

Mais pour autant, ni la composition du Bureau, ni son fonctionnement, ni le temps de réunion qui lui est imparti n’ont changé.

Résultat : le dernier Bureau de Février a délibéré sur 181 rapports en 40 minutes de réunion.

Deuxième conséquence : la participation aux commissions continue de diminuer et en particulier celle des Vice-Présidents qui pourtant portent les dossiers inscrits aux ordres du jour.

Continuer comme cela ne peut qu’aboutir à un appauvrissement considérable des débats et du rôle des élu-e-s métropolitains et à une centralisation présidentielle des choix.

 

Luc TALASSINOS

Délégation de compétences du Conseil de la Métropole au Bureau de la Métropole Aix-Marseille-Provence
Étiqueté avec :        

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.