CONSEIL DE LA MÉTROPOLE AIX-MARSEILLE-PROVENCE

Séance du Jeudi 19 Octobre 2017

 

En réponse à notre question orale sur l’article 38 du règlement intérieur, vous avez bien dit « être sensible à l’argumentation présentée et souhaité que M.Moraine réunisse le groupe de travail pour voir comment évoluer, afin que chacun puisse avoir les possibilités de s’exprimer dans la vie démocratique comme il le souhaite ».

Et effectivement, M.Moraine a convoqué pour le 19 Septembre une réunion du groupe de travail sur le règlement intérieur.

Mais cette réunion a été annulée 3 jours avant et reportée sine-die.

Depuis, notre ami Henri Cambessédes membre de ce groupe de travail et moi-même vous avons à plusieurs reprises questionné sur ce report et surtout sur la convocation d’une nouvelle réunion en vue de ce conseil.

Sans réponse, je me suis permis de vous envoyer, Monsieur le Président, un courriel en date du 5 octobre pour vous poser les mêmes questions et vous proposer d’activer le groupe de travail en vue de cette session. Toujours sans réponse.

Est-ce-à dire que cette question n’est plus d’actualité ? Et pourquoi ?

Il est évident que des sujets autrement plus brulants sont à traiter pour que la métropole réponde aux attentes des habitants, des communes et des forces vives.

Mais le fonctionnement démocratique de notre institution est aussi une garantie pour construire les meilleures réponses.

Et c’est bien l’objet de notre démarche.

Il y a aujourd’hui 62 conseillers communautaires qui se retrouvent en situation de non-inscrits, sans possibilité d’accéder à la création d’un Groupe, alors que seulement 13 d’entre eux avaient fait ce choix avant le règlement intérieur.

Pour ce qui nous concerne : 15 élu-e-s, issu-e-s d’une population municipale d’un peu plus de 300.000 personnes de 11 communes, dont 10 Maires et un Président de territoire.

Et c’est bien cette représentation que vous avez voulue associer à la direction de la métropole, par un poste de 4° vice-président à la concertation territoriale et proximité, ainsi qu’une présidence de la commission transports.

Pour l’efficacité du fonctionnement de notre assemblée, il n’est plus possible de rester dans cette situation.

Nous renouvelons en conséquence notre demande de révision de l’article 38, en vue de la session de Décembre.

 

Marc POGGIALE

Réponse Question Orale – Création Groupe d’Élu-e-s
Étiqueté avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *