CONSEIL DE COMMUNAUTE
SEANCE DU JEUDI 19 FEVRIER 2015

Marc POGGIALE
Rapport N°130 Voirie – Concertation préalable tunnel Schloesing Marseille
Monsieur le Président,
Mes Cher-e-s Collègues,

En 2012 et 2013 une large concertation s’est déroulée sur Plan de Déplacements Urbains de MPM, validée par une enquête publique et définitivement approuvé par une majorité de cette assemblée, dont vous faisiez partie, Monsieur le Président.

On aurait donc pu penser que votre projet de concertation corresponde à ce qui a été voté pour, je cite : « la reconfiguration de la place du général Ferrié, pour l’insertion du tramway et l’entrée de la ZAC Capelette » – pages 110 et 111 du PDU.

Pas du tout ; ce n’est pas le projet du PDU mais celui revendiqué par la société du Tunnel Prado Carénage que vous proposez de mettre en concertation.

Son objectif n’est pas celui du PDU de « diminuer l’utilisation de la voiture », mais d’en aspirer un peu plus facilement vers un péage très rentable. Ce que le concessionnaire appelle dans son rapport annuel de 2012, je cite : « les adaptations à envisager pour améliorer les conditions d’exploitation et la fréquentation du TPC ».

Au moins les choses sont claires.

En tout cas beaucoup plus que ce rapport sollicitant l’avis du conseil pour lancer une concertation préalable.
Car, aucune annexe n’éclaire toutes les caractéristiques techniques et financières du projet. On sait vaguement qu’il relirait le Bd SCHLOESING à l’entrée du Tunnel Prado Carénage et de l’autoroute vers Aubagne. Que l’investissement devrait être porté par la société du Tunnel Prado Carénage, en contrepartie de l’abandon des dispositions du contrat signé par le Président GAUDIN en 2008 pour la réalisation du Tunnel Prado Sud, dans le cas où MPM réaliserait avant 2026 le Boulevard Urbain Sud – ce que nous avons approuvé.

Il faut lire les articles de presse pour connaître la longueur de l’ouvrage (500 M), sa situation exacte, son coût de réalisation (100 M€) et l’autre contrepartie offerte à la société du TPC, à savoir : l’allongement du contrat de concession de 7 années.

Quelle étude vient étayer la nécessité incontournable d’un tel ouvrage ? Aucune.
Et c’est sans doute pour cela que ce nouveau tunnel autoroutier n’a pas été inscrit au PDU voté en 2013.

Enfin, Il est faux d’affirmer comme le fait M. ROYER-PERREAUT dans la Presse, que ce projet ne coûtera rien à la collectivité, pas plus qu’aux usagers puisqu’il serait gratuit – encore heureux !

Faux parce que l’allongement de la concession du TPC de 7 années va priver la collectivité des recettes d’un péage très rentable, de l’ordre de 30% de profitabilité sur le chiffre d’affaire ; soit 10 à 12 M€ par an.
Faux parce que c’est l’automobiliste qui empruntera le TPC qui va rembourser l’ouvrage à cette même société.

Faux enfin, car il convient de rappeler que la réalisation et l’exploitation du Tunnel Prado Sud par le même groupement que le TPC a déjà coûté la bagatelle de 24,3 M€ à MPM, chiffre auquel s’ajoutent 10 M€ de requalification de RABATTAU. Soit au total une facture de 34,3 M€ !

Sans compter ce qu’il va falloir réparer au Rond Point du Prado pour rendre compatible le passage du Très Grand Bus !

Monsieur le Président, ce tunnel n’a aucun caractère vital pour le prolongement du tramway vers le Sud et ne résout en rien l’équation financière de sa réalisation. On s’éloigne de la visée centrale du PDU en proposant de réaliser une nouvelle ramification autoroutière dans la ville.

Et j’en finis par là : nous sommes entrain d’essayer de réparer au Nord les dégâts des pénétrantes autoroutières. Ca coûte cher et on a abimé pendant des décennies des quartiers entiers.
Vous êtes sûrs que la même question ne se posera pas pour des quartiers impactés par les pénétrantes Est ?

Concertation préalable Tunnel Schloesing Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *